>>> Pour les auteurs
 




 

 

 ISSN: 0992-7158, 1718-8598

Pour les auteurs

Guide aux auteurs

La Revue des Sciences de l'Eau invite les auteurs à lui soumettre des articles dans les divers domaines théoriques et appliqués des sciences de l'eau et de l’environnement. La Revue publie des contributions dans les champs thématiques suivants :
  • l'hydrologie
  • l'hydrogéologie et la gestion des ressources en eau
  • la qualité physicochimique des eaux souterraines et des eaux de surface
  • l'hydrobiologie, la microbiologie, la toxicologie et l'écotoxicologie
  • la structure et le fonctionnement des écosystèmes aquatiques
  • la qualité et le traitement de l'eau potable
  • l’assainissement des eaux usées municipales et industrielles
  • les aspects socioéconomiques et juridiques de la gestion de l’eau
Les textes écrits en français ou en anglais peuvent prendre les formes suivantes :
  • Articles de recherche : résultats inédits de recherche
  • Articles de synthèse : revues critiques de la littérature récente. Le texte des articles de synthèse pourra être présenté différemment, en fonction du domaine couvert et de la spécificité du sujet. Les auteurs sont invités à soumettre préalablement leur plan d’article au directeur scientifique pour avis.
  • Notes de recherche : communications courtes
  • Tribunes libres : expression libre d'opinion sur un sujet d'actualité
  • Commentairessur un article publié dans la Revue (doivent être soumis dans un maximum de six mois après la parution de l'article)

Tous les manuscrits doivent être préparés conformément aux instructions qui suivent et envoyés par courriel à l'adresse suivante :

Jean-François BLAIS, Directeur scientifique
Revue des Sciences de l’Eau
Centre Eau Terre Environnement
Institut national de la recherche scientifique

Courriel : rseinfo@ete.inrs.ca


Tous les manuscrits soumis doivent être accompagnés de 4 ou 5 suggestions de réviseurs potentiels indépendants (c.-à-d. d'une autre institution) avec leur adresse courriel, leur statut et affiliation professionnels.

Les éditeurs se réservent le droit de retourner aux auteurs avant évaluation les manuscrits qui ne se conforment pas aux normes qui suivent. Les auteurs sont invités à lire ces normes et à  s'y conformer afin de minimiser les délais de traitement de leur manuscrit.


Les textes soumis pour publication ne doivent pas avoir été publiés dans une autre revue ou proposés ailleurs pour publication. Lors de la réception du texte, l'auteur correspondant reçoit un numéro d'identification qu'il convient de rappeler lors de toute correspondance ultérieure. Les articles de recherche, les articles de synthèse et les notes de recherche sont examinés par deux ou trois réviseurs qualifiés de la communauté scientifique internationale. Les tribunes libres ainsi que les commentaires sont évalués par la direction scientifique de la Revue.

Une fois le manuscrit évalué, la synthèse des commentaires des réviseurs et la décision éditoriale sont envoyées à l'auteur correspondant qui dispose, sauf en cas de rejet définitif, d'un délai maximum de 90 jours pour envoyer la version corrigée. La deuxième version doit être accompagnée d'une réponse argumentée aux commentaires des réviseurs.

Après acceptation de l'article et sa mise en page, une épreuve en format Adobe® PDF est envoyée pour relecture aux auteurs. Ceux-ci doivent retourner les ultimes corrections typographiques dans un délai n'excédant pas sept jours..

NORMES DE PRÉSENTATION

Le manuscrit doit être rédigé en double interligne avec des marges de 2,5 cm (1 po) en format de papier Lettre US (norme nord-américaine) ou A4 (norme européenne). Le texte doit être écrit en police Arial (10 points). Chaque ligne du texte doit être numérotée consécutivement, afin de faciliter le travail des réviseurs. Toutes les pages du manuscrit, incluant la page titre, doivent être numérotées en bas au centre de chaque page.

Longueur maximale (incluant tableaux et figures) :

  • Article de recherche : 10 000 mots
  • Article de synthèse : 20 000 mots
  • Note de recherche ou tribune libre : 4000 mots
  • Commentaires : 1000 mots

Les figures et les tableaux sont considérés dans le calcul, chaque figure/tableau correspond en moyenne à 400 mots. Le nombre total de tableaux et de figures est limité à un maximum de 12 (tableaux + figures). Une figure composée de plusieurs graphiques compte pour le nombre de graphiques constituant la figure.


→→→ Télécharger le gabarit RSE pour les manuscrits (Word) ←←←


Les manuscrits devront satisfaire aux exigences suivantes : 

Page de titre

Noms et prénoms de tous les auteurs (les initiales ne sont pas acceptées), leurs affiliations, adresses postales complètes ainsi qu’une adresse courriel.. Un astérisque doit être accolé au nom de l'auteur à qui doit être adressé la correspondance et son adresse électronique et numéro de téléphone doivent être fournis. Suivront le titre de l'article, le titre traduit dans l'autre langue officielle de la Revue, ainsi qu'un titre court (50 caractères maximum incluant les espaces), dans la langue de l'article, destiné au haut de la page recto dans la Revue.

Résumés 

Les articles de recherche, les articles de synthèse et les notes de recherche doivent inclure un résumé (250 à 300 mots) dans les deux langues officielles de la revue (français et anglais). Les tribunes libres sont publiées intégralement dans les deux langues, sans résumé. Les résumés doivent décrire le but de l'article, la méthodologie et les principaux résultats. Les résumés ne doivent pas contenir d’équations chimiques, de formules mathématiques ou de citations. Les acronymes doivent être mis entre parenthèses à la suite de leur nom au long, ex.: carbone organique dissous (COD).

Mots clés

Les mots clés (5 à 8), en français et en anglais, suivent les résumés.

Corps du texte

Le corps du texte est généralement composé des sections principales suivantes : INTRODUCTION, MATÉRIELS ET MÉTHODES, RÉSULTATS ET DISCUSSION, CONCLUSION, RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES. D'éventuels REMERCIEMENTS se placent après la CONCLUSION.

Les titres des sections principales (niveau 1) sont écrits en lettres majuscules  en caractère gras avec numérotation (1) Les titres des sous-sections (niveau 2) sont écrits en lettres minuscules (sauf la première lettre) en caractère gras et avec numérotation (1.1). Par la suite, les titres de sous-sections (niveaux 3 et 4) sont écrits en minuscules (sauf la première lettre) en caractère gras en faisant suivre la numérotation (1.1.1, 1.1.1.1).

Nombres et unités de mesure

En français, on utilise la virgule pour séparer les décimales dans les nombres; en anglais, on utilise le point.

Les unités de mesures et les abréviations doivent être conformes au système international (SI). Veuillez les écrire sous la forme suivante: ex. m∙s-1.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

À l'intérieur du texte, les références doivent être signalées de la manière suivante : « D'après COUTURE et BOUCHARD (2002) » ou « les études récentes (TREMBLAY et al., 2016) montrent que », avec la date de publication entre parenthèses après le nom du ou des auteurs. Dans le cas de citations de trois auteurs et plus, utiliser l'abréviation et al., comme dans l’exemple. Lors de citations multiples, placer les références en ordre alphabétique.

Toutes les références citées dans le texte doivent être incluses dans la liste des références à la fin du texte en ordre alphabétique d'auteurs mises en forme selon les exemples ci-dessous. N’inclure que les publications sous pressse ou publiées. Toujours faire usage de l'abréviation internationale du titre du périodique indiquée en italique.

Articles dans des périodiques 

BAILEY S.E., T.J. OLIN, R.M. BRICKA et D.D. ADRIAN (1999). A review of potentially low-cost sorbents for heavy metals. Water Res., 33, 2469-2479.

CAZA F., M. CLEDON M et Y. ST-PIERRE (2016). Biomonitoring climate change and pollution in marine ecosystems: A review on Aulacomya ater. J. Biol. Mar., Art. 7183813. DOI: 10.1155/2016/7183813

DIA O., P. DROGUI, R. DUBÉ et G. BUELNA (2016). Utilisation des procédés électrochimiques et leurs combinaisons avec les procédés biologiques pour le traitement des lixiviats de sites d’enfouissement sanitaires. Rev. Sci. Eau, 29, 63–89.

Livres

STUMM W. et J.J. MORGAN (1981). Aquatic chemistry. Wiley/Interscience, New York (NY), États-Unis, 780 p.

MCMURRY J. et E. SIMANEK (2007). Chimie organique, les grands principes. 2e éd., Dunod, Paris, France, 672 p.

Chapitres de livres

BERTUCCI J.J. et S.J. SEDITA (1992). Microbiology of sludge. Dans : Municipal sewage sludge management: Processing, utilization and disposal. LUE-HING C., D.R. ZENZ et T. KUCHENRITHER (éd.), Water Quality Management Library, Vol. 4, Technomic Publishing Co., Lancaster (PA), États-Unis, Chap. 4, pp. 139-179.

UZIEL J. (2007). Structures et liaisons : acides et bases. Dans : Chimie organique, les grands principes. MCMURRY J. et E. SIMANEK (éd.), Dunod, Paris, France, Chap. 1, pp. 25-50.

Comptes rendus de congrès

CHO M., K.M. HA, Y.S. CHOI, W.S. KEE, P.  LACHASSAGNE et R. WYNS (2003). Relationships between the permeability of hard rock aquifers and their weathering cover based on geological and hydrogeological observations in South Korea. Proceedings of the International Conference on Groundwater in Fractured Rocks, 15-19 septembre 2003, Prague, République tchèque, International Association of Hydrogeologists, pp. 41-42.

BEAUREGARD J.P. et A. BOUTARD (1993.) Étude prospective du potentiel de valorisation énergétique des eaux usées : étude de cas. 16e Symposium international sur le traitement des eaux usées,  9-11 novembre 1993, Montréal (QC), Canada, AQTE, Compte rendu, pp. 53-62.

Rapports scientifiques

US ENVIRONMENTAL PROTECTION AGENCY (1989). Needs survey of municipal wastewater treatment facilites. US Environmental Protection Agency, EPA 430/09-89-001, Cincinnati (OH), États-Unis, 79 p.

CHIMI CHIADJEU O., Y. GRATTON et A. ST-HILAIRE (2016). Analyse multivariée des paramètres morphologiques des lacs de la province de Québec. Institut national de la recherche scientifique, Centre Eau Terre Environnement, rapport de recherche 1684, Québec (QC), Canada, 24 p.

Thèses

LEFEBVRE E. (1990). Coagulation des substances humiques aquatiques par le fer ferrique en milieu aqueux. Effet de la préoxydation. Thèse de doctorat, Univ. Poitiers,  France, 220 p.

ASSELIN M. (2007). Utilisation de l'électrocoagulation dans le traitement des eaux usées industrielles chargées en matière organique. Mémoire de maîtrise, Univ. Québec, Institut national de la recherche scientifique, Canada, 92 p.

Brevets

KOVACKS G.L. (1992). Process for enhancing the dewaterability of waste sludge from microbiological digestion. Brevet américain, No. 5,087,378.

Sites internet

PUBLIC SAFETY CANADA (2015). National public alerting system. https://www.publicsafety.gc.ca/cnt/mrgnc-mngmnt/mrgnc-prprdnss/ntnl-pblc-lrtng-sstm-en.aspx (consultation le 12 décembre 2016).

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES DU QUÉBEC (2006). Règlement sur l'enfouissement et l'incinération de matières résiduelles. http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/matieres/reimr.htm (consultation le 11 août 2014).

 

TABLEAUX

Les tableaux doivent être présentés sur des pages séparées, en double interligne en caractère Arial de 10 points. Ils sont numérotés en chiffres arabes et précédés d’un court titre en français et en anglais. Les tableaux seront placés après la section RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

Les acronymes utilisés dans les tableaux doivent être définis dans le titre ou dans une note de bas de tableau. Utiliser des lettres minuscules (a, b., c) pour les notes de bas de tableau.

Exemple de tableau

Tableau 1.  Enlèvement du plomb de la solution synthétique après 24 h d’adsorption en présence de 15 g·L-1 d’écailles de cacao modifiées (moyenne ± écart type).

Table 1.  Lead removal from the synthetic solution after 24 h of sorption using 15 g·L-1 of modified cocoa shells (mean ± SD).


Traitements
pH
Pb
(mmol·L-1)
Enlèvement
(%)
Pb adsorbé
(mmol·kg-1)

Aucun
3,61 ± 0,10 0,011± 0,001 95,8± 0,1 16,7± 0,1
COOH bloqué
2,34 ± 0,01 0,177 ± 0,017 32,1 ± 6,6 5,6 ± 1,2
NH2 bloqué
3,29± 0,01 0,066± 0,008 74,9± 2,9 13,0± 0,5
PO4 bloqué
3,23± 0,03 0,014± 0,002 94,8± 0,9 16,5± 0,2

 

FIGURES

Les figures comprennent les graphiques, les dessins, les cartes, et les photographies, en noir et blanc ou en couleur. Les figures doivent être en haute résolution, à leurs dimensions finales de publication et nettement lisibles. Elles sont numérotées en chiffres arabes de façon distincte des tableaux. Les titres des fichiers de figures doivent être indiqués par le nom du premier auteur et le numéro de la figure (ex. : Fig 1 – Fiset).

Les figures sont exigées dès l'envoi initial en format original (si en Excel ou Word) ou en format image (*.eps, *.tif, *.jpg) dans des fichiers séparés, un fichier par figure. Lorsque la figure comporte plusieurs graphiques, chacun devra être soumis séparément et identifié par une lettre. Les titres des fichiers de figures doivent être indiqués par le nom du premier auteur et le numéro de la figure (ex. : Fiset-Fig1). Si la figure est copiée d’un ouvrage, il faut indiquer la source dans le titre de la figure.

Le texte des figures doit être dans la langue de l’article en caractère Arial gras 10 points. Les figures ne doivent comporter ni titre ni encadrement. Si possible, la légende des symboles doit être intégrée à l’intérieur des figures. Les graduations des axes doivent être placées du côté extérieur des figures.. Les unités utilisées doivent être conformes au système international (SI) et doivent être précisées dans le libellé des axes sous la forme (m∙s-1).

Ne pas surcharger les figures afin que les lecteurs puissent facilement distinguer les différentes informations qui y sont présentées. Utiliser des symboles ou des types de trait facilement discernables les uns des autres.

Lors de la soumission d'un manuscrit, les titres des figures doivent être rédigés en français et en anglais et regroupés sur une page intitulée « Titres des figures » placée à  la fin du manuscrit après les Tableaux et non pas placés sous la figure comme dans l’exemple ci-dessous. 

Exemple de figure

Figure 1. Variations de la concentration annuelle de glyphosate dans quatre sites.

Figure 1. Variation of annual glyphosate concentrations in four sites.

 

Équations et formules

L’utilisation de MathType est fortement recommandée pour les équationsd et formules, éviter de les écrire en mode texte. Les équations doivent être centrées entre les marges avec un numéro d'identification en chiffres arabes entre parenthèses à l'alignement de la marge droite du texte. Procédez de la même façon pour les équations de réactions chimiques. Les symboles utilisés dans les équations doivent être définis dans le corps du texte qui suit l’équation.

Exemple d'équation : L’isotherme de Freundlich (FREUNDLICH, 1906) :

                     (1)

Qads est la quantité d’ions absorbés (mg∙g-1), Ce est la concentration à l’équilibre (mg∙L-1), Kf  et nf sont les constantes de Freundlich.

Noms taxonomiques

Les taxons doivent être désignés par le genre et l’espèce en italique. La première fois qu’un taxon apparaît dans le texte, écrire le nom générique et le nom spécifique au long, par la suite, s’il n’y a pas de risque de confusion, utiliser seulement l'initiale du genre suivie du nom complet de l’espèce (ex. : Escherichia coli la première fois, puis E. coli par la suite).

Autres consignes

Acronyme : doit être explicité clairement lors de sa première utilisation dans le texte.

Dates : doivent être présentés selon la séquence jour-mois-année (ex. 1 janvier 2018) en français et en anglais.

 

QUESTIONS

*Nom
*Courriel
Question





© INRS Eau Terre Environnement